Boutique Biologiquement.comBoire du thé vert ou noir tous les jours est bon pour le cœur

  Posté par the       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La consommation quotidienne de thé permet de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires, de thé vert bio antioxydant naturel puissant.

Au moins trois tasses de thé – vert ou noir – par jour, en évitant si possible d’y ajouter du sucre ou du lait. Voici, en substance, les recommandations d’Anne-Marie Roussel, professeur de biochimie à l’université Joseph-Fourier à Grenoble (sud-est de la France), qui présentait vendredi, pendant les Journées européennes de la Société française de cardiologie, les dernières études sur l’effet protecteur de cette plante pour le cœur.
Deux études publiées ces dernières années font état d’une diminution des accidents vasculaires cérébraux (AVC) allant de 13 à 23% chez les buveurs de thé réguliers. Les chercheurs s’intéressent désormais aux mécanismes d’action à l’origine de cet effet protecteur. Ils étudient pour cela les flavonoïdes, des molécules que l’on trouve également dans le vin rouge, le café et le cacao. Les flavonoïdes ont notamment un pouvoir vasodilatateur «au cœur de la protection cardio-vasculaire», que l’on sait désormais mesurer sur les patients, souligne Anne-Marie Roussel.

 

Le thé vert bio pour la protection cardio-vasculaire
Le thé vert bio pour la protection cardio-vasculaire

Prévention du diabète et de l’obésité
Le thé modifierait également le métabolisme de l’endothélium, le tissu qui forme le revêtement interne des vaisseaux sanguins et qui joue un rôle important dans le tonus de l’artère. Un dysfonctionnement de la fonction endothéliale est la première étape d’un processus pouvant mener à un accident cardio-vasculaire, rappelle le Pr Éric Bruckert, chef du service d’endocrinologie et de prévention des maladies cardio-vasculaires à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Des chercheurs ont pu montrer que certains aliments permettaient une amélioration de cette fonction endothéliale. «Pour les fruits, les légumes et le poisson, les effets sont faibles. L’amélioration est plus significative pour le cacao ou le vin, mais c’est le thé qui entraîne l’amélioration la plus importante», résume le Pr Bruckert.
Outre cette action protectrice sur le cœur, le thé serait également capable de réduire le taux de cholestérol et de triglycérides (un autre type de lipide) dans le sang et d’agir sur «la résistance à l’insuline» (qui se traduit par une moins bonne utilisation du sucre par l’organisme et joue un rôle dans l’apparition du diabète de type 2).
Quant aux femmes enceintes, elles ne devraient pas dépasser trois tasses par jour car le thé «à très haute dose, chez certains sujets», est susceptible d’entraver l’absorption du fer dans l’organisme. «Par précaution et par bon sens, il est inutile de boire un litre de thé par jour», rappelle le Pr Roussel. Pour la même raison, il est également recommandé aux grands buveurs de thé de prendre au petit déjeuner un jus d’agrume riche en vitamine C, car elle favorise l’absorption du fer.