Boutique Biologiquement.comTrois tasses de thé vert ou noir chaque jour, c’est bon pour le coeur

  Posté par the       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Du fait de la forte teneur en flavonoïdes du thé bio antioxydant naturel puissant vert et noir, il a un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires. La posologie : trois tasses par jour sans sucre.

Boire du thé vert ou noir tous les jours a un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires en raison de sa forte teneur en flavonoïdes, selon des travaux présentés vendredi devant un congrès de cardiologie. “Il faut trois tasses par jour pour que ce soit efficace” a précisé Anne-Marie Roussel, professeur de biochimie à l’Université Joseph Fourier à Grenoble, pendant les Journées européennes de la Société française de cardiologie qui se tient à Paris jusqu’à samedi.

Le thé vert bio pour protéger des accidents cardiovasculaires
Le thé vert bio pour protéger des accidents cardiovasculaires

Selon diverses études internationales parues ces dernières années, le thé pourrait jouer un rôle dans la prévention du diabète et de l’obésité mais permettrait également de diminuer le risque de développer diverses pathologies cardio-vasculaires. Au moins deux études font état d’une diminution des accidents vasculaires cérébraux (AVC) allant de 13 à 23% chez les buveurs de thé réguliers.

Le cacao et le vin aussi…

Mais alors qu’il s’agissait quasi exclusivement d’études épidémiologiques, des chercheurs travaillent désormais sur les mécanismes d’action des flavonoïdes contenus dans le thé. Parmi ceux-ci figurent notamment l’effet vasodilatateur “qui est au coeur de la protection cardiovasculaire et aujourd’hui mesurable en clinique”, selon Mme Roussel. Elle cite également la modification du métabolisme de l’endothélium, le tissu qui forme le revêtement interne des vaisseaux sanguins.

Un dysfonctionnement de la fonction endothéliale est la première étape d’un processus pouvant menant à un accident cardiovasculaire, a expliqué pour sa part le Pr Eric Bruckert, chef du service d’endocrinologie et de prévention des maladies cardiovasculaires à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Grâce à la mesure de la fonction endothéliale, des chercheurs ont pu montrer que certains aliments permettaient une amélioration de cette fonction. “Pour les fruits, les légumes et le poisson, les effets sont faibles, l’amélioration est plus significative pour le cacao ou le vin, mais c’est le thé qui entraîne l’amélioration la plus importante” résume le Pr Bruckert.

Posologie particulière pour les femmes

D’après les études, le thé serait également capable de réduire le taux de cholestérol et de triglycérides (un autre type de lipide) dans le sang et d’agir sur “la résistance à l’insuline” (qui se traduit par une moins bonne utilisation du sucre par l’organisme et joue un rôle dans l’apparition du diabète de type 2). Mais pas question d’ajouter du sucre ou du lait dans son thé, ce qui risque d’effacer ou de diminuer fortement son effet bénéfique, prévient Mme Roussel.

Quant aux femmes enceintes, elles ne devraient pas dépasser trois tasses par jour car le thé “à très haute dose, chez certains sujets”, est susceptible d’entraver l’absorption du fer dans l’organisme. “Par précaution et par bon sens, il est inutile de boire un litre de thé par jour”, ajoute-t-elle.

Source sur TF1 News : Trois tasses de thé vert ou noir chaque jour, c’est bon pour le coeur

Boutique Biologiquement.comLe thé bio et ses vertus

  Posté par the       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un allié de notre coeur le thé vert bio antioxydant naturel puissant.

On sait que le thé fait partie de ces aliments santé. Associé à un mode de vie sain et une alimentation équilibrée, il permet de préserver notre système cardiovasculaire plus longtemps et contribue à la prévention de maladies cardiovasculaires, véritable fléau dans nos civilisations.
Plusieurs programmes de recherche menés ces dernières années attestent des actions bénéfiques du thé sur les affections cardiaques, infarctus et thromboses.
Vous reprendrez bien une tasse de thé, c’est bon pour votre coeur !

Quand le cœur peut compter sur le thé

La théine du thé agirait sur le cœur et le système cardiovasculaire comme un léger stimulant et contribuerait ainsi à assouplir la paroi des vaisseaux sanguins et à éviter l’artériosclérose (durcissement des artères). On pense également que les polyphénols du thé peuvent empêcher l’absorption intestinale du cholestérol ainsi que la formation de caillots sanguins.

– Une étude réalisée par les chercheurs de l’université d’Harvard (Boston, Massachusetts), a démontré que les personnes qui consommaient une ou plusieurs tasses de thé noir par jour réduisaient de plus de 40 % leurs risques de maladies du cœur par rapport à celles qui ne buvaient pas de thé. De toutes les boissons étudiées, seul le thé a été associé à une réduction des risques de crises cardiaques.

La protection cardiovasculaire augmente avec la consommation de thé

Selon une étude très récente conduite pendant près de 4 ans par des chercheurs sur 1900 patients ayant subi un infarctus du myocarde, les chances de survie sont plus grandes chez les patients amateurs réguliers de thé. La forte consommation de thé (19 tasses par semaine) réduit de 44 % le risque de décès. Ce risque est réduit de 28 % seulement pour une consommation modérée (2 tasses par semaine). La protection due au thé est plus nette chez les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires que chez les sujets en bonne santé. Selon le Dr Kenneth Mukamal, à l’origine de cette étude, les flavonoïdes du thé peuvent combattre le processus d’athérogenèse (dépôt de graisse à la surface interne des artères). Ils dilatent les vaisseaux, luttent contre l’oxydation du « mauvais » cholestérol et pourraient fluidifier le sang.

Du thé contre les maux de l’hiver
C’est l’hiver ! Les bactéries et les virus en profitent pour se rappeler à notre bon souvenir. C’est le bon moment pour prendre de bonnes habitudes et boire du thé. En plus de nous réchauffer, il peut nous aider à lutter contre ces petits désagréments de l’hiver. Les substances contenues dans le thé ont des propriétés antibactériennes et antivirales avérées.

Les catéchines du thé présentent des propriétés antibactériennes. Par exemple, elles s’attaquent aux microorganismes responsables de la diarrhée.

Action anti choléra

De son coté, un autre chercheur japonais, le Dr Shinamura, a démontré que le thé vert possédait un effet stérilisateur très puissant en particulier sur la bactérie Cholera vibrio responsable du choléra [2].

Le thé agit dès la cavité buccale…

Tout récemment, en Autriche, le Pr Kantor [3] a cherché à connaître les conséquences des boissons très chaudes sur la croissance bactérienne dans la bouche. et le risque de développer des inflammations de la gencive. 50 personnes ont accepté de boire du thé très chaud à 70°C. Il en résulte que la croissance des bactéries dans la bouche est diminuée significativement par rapport aux personnes qui n’ont bu que de l’eau chaude. En revanche, on n’a trouvé aucune relation entre la température de la boisson et le développement d’une inflammation périodontale.
Il est à noter que 82 % des volontaires ont sous-estimé d’environ 15°C la température de leur thé.

Et jusque dans l’intestin

Le thé ne nous protège pas seulement en inhibant les bactéries toxiques, il nous aide à garder intactes les bactéries amies, appelées probiotiques.
Par l’action des polyphénols qu’il renferme, le thé contribue au bon développement de la flore bactérienne intestinale, plus particulièrement des lactobacilli et bifidobacteria . Ces bactéries sont indispensables pour assurer la bonne santé de l’intestin et du transit. Même des concentrations relativement élevées de catéchines de thé vert n’ont pas d’effet négatif sur le Bifidus bacillus [1].

Le thé empêche même la résistance aux antibiotiques

Si malgré tout, vous avez succombé aux bactéries et avez attrapé un méchant rhume, tout n’est pas perdu ! Le thé peut encore vous aider.
Si vous ne suivez pas votre traitement antibiotique à la lettre ou si vous l’arrêtez avant la fin pensant être guéri, les bactéries ont tendance à résister, à muter pour mieux proliférer et être à nouveau efficaces. La prochaine prise d’antibiotique sera alors vaine. La question de la résistance aux antibiotiques a été soulevée par le Dr Pilai [5]. Certains agents antimutagènes (les catéchines contenues dans thé vert par exemple) et d’autres antioxydants sont capables de supprimer ce phénomène de résistance aux antibiotiques.

Vite ! du thé contre les attaques virales

Le thé peut aussi nous aider à nous défendre contre un ennemi de l’hiver : le virus de la grippe.
Une des catéchines présentes dans le thé vert ainsi que la theaflavine (forme oxydée de catéchine présente dans le thé noir), sont capables d’inactiver le virus de la grippe.
Le professeur Shinamura conseille donc de boire du thé pendant la maladie afin de mettre le plus longtemps possible le virus en contact avec la molécule active du thé.
Mieux encore, il préconise d’effectuer des gargarismes quotidiens avec du thé noir pour prévenir une infection par le virus de la grippe. Il a testé pendant 5 mois sur des volontaires l’efficacité de deux gargarismes par jour avec de l’extrait de thé noir et a comparé avec un deuxième groupe ne pratiquant pas ces gargarismes. Il en a conclu que l’extrait de thé noir est efficace comme agent prophylactique contre l’infection du virus de la grippe
Le mécanisme de cette inhibition est en partie associé à l’activité antioxydante des polyphénols qui sont capables d’inhiber le virus. La présence de vitamine C dans le thé vert pourrait y être également associée ; le thé vert contient 250 mg de vitamines C pour 100 g de thé .

Le thé bio et ses vertus
Le thé bio et ses vertus

Thé et calculs rénaux

Le thé, parmi d’autres boissons, joue certainement un rôle de prévention des calculs rénaux. Plusieurs études vont dans ce sens. En effet, il est recommandé de beaucoup boire pour éviter la formation de calculs rénaux.

* D’après une étude de 6 ans menée par le département d’épidémiologie de Boston sur 45 289 hommes âgés de 40 à 75 ans, dont 753 ont eu des calculs rénaux pendant l’étude, on a noté que le risque de formation des calculs diminuait de 14 % chez les personnes buvant 240 ml de thé par jour par rapport à ceux qui ne boivent que de l’eau [1].

* La même étude a été menée pendant 8 ans par la même équipe chez les femmes, cette fois. 81 093 femmes ont été suivies. Au cours des 8 ans, 719 d’entre elles ont souffert de calculs rénaux. Il s’est avéré que le risque d’avoir des calculs diminuait de 8 % chez les buveuses de thé (240 ml par jour) par rapport aux buveuses d’eau [2].

Du thé pour votre beauté
En Asie on n’a pas attendu les résultats de la recherche cosmétologique pour remarquer les vertus cosmétiques du thé : il est utilisé depuis des siècles comme produit de beauté. On le met dans l’eau du bain, dans les cheveux, on l’utilise comme dentifrice, comme lotion et comme désodorisant.

Plus qu’une simple boisson, le thé vert est une véritable plante médicinale. Il contient en effet des huiles essentielles, des sels minéraux, du calcium, du potassium, du manganèse, du cuivre, du zinc, du fluor, des vitamines A, B et C et de la caféine (de 2,5 % à 4,5 %).
Des recherches ont permis d’en isoler le constituant majeur: les polyphénols, aussi connus sous le nom de catéchine. On connaît quatre types de catéchine, la plus puissante étant l’épigallocatéchine gallate (EGCG), spécifique au thé vert.

Bienfaits beauté

Tous ces atouts font du thé vert un élixir à la fois stimulant, revigorant et apaisant. De plus, son effet diurétique contribue à la dégradation des graisses et à l’élimination des toxines. Et, comble du bonheur, il renforce également le système immunitaire grâce à ses polyphénols, qui favorisent la production d’enzymes utiles contre certaines maladies.
Mais les polyphénols ont un autre secret : ce sont de puissants antioxydants, 20 fois plus puissants que la vitamine E. C’est d’ailleurs ce pouvoir anti-oxydant qui retient l’attention en cosmétologie.
Les antioxydants (zinc, acide folique, sélénium, vitamines A, C, E et polyphénols) protègent nos cellules des radicaux libres pour ainsi retarder les dommages causés par le vieillissement. Le thé vert devient donc précieux dans nos crèmes anti-âge. Et c’est pour cette raison que plusieurs laboratoires l’ont déjà inclus dans leurs produits. Mélangé à d’autres ingrédients actifs (rétinol, vitamines, AHA, acide folique, etc.), il en augmente le pouvoir antioxydant et apaisant.

Pour prendre soin de votre beauté, buvez du thé

Même simplement bu, le thé vert, grâce à son effet sur la digestion et sur les toxines, nous fait une plus belle peau ! On en boit quand on veut, sauf deux heures avant le coucher à cause de ses effets stimulants qui pourraient nuire au sommeil si l’on est sensible à la théine.

D’autres façons de profiter de ses bienfaits :

En usage externe le thé vous fait bénéficier de ses vertus :

Antioxydantes, parce qu’il prévient le vieillissement de la peau.
Antibactériennes, désodorisantes et dégraissantes, parce qu’il purifie, absorbe les odeurs et dissout les graisses. On le trouve alors dans le savon, le déodorant et le démaquillant.
Apaisantes et décongestionnantes, parce qu’il améliore la régénération de la peau, utilisé en masque ou en cataplasme après une exposition au soleil ou en compresse sur les yeux fatigués.
Colorantes, car les tanins qu’il contient donnent à la peau comme aux cheveux une belle couleur dorée.

Du thé pour se relaxer

Le thé a des effets relaxants et revitalisants

Lors d’une récente étude, à l’Université de Surrey en Grande-Bretagne, des chercheurs ont analysé les effets de la consommation de thé, de café et d’eau sur la vigilance et l’état relaxant, en procédant à des tests psychométriques sur un groupe d’individus en bonne santé.
Pour une même dose de caféine, le thé provoque une plus forte augmentation de la température de la peau que le café ou l’eau chaude. Cela dénote une vasodilatation des vaisseaux sanguins plus importante. Cependant, la caféine seule n’est pas responsable de cet effet vasodilatateur.

Le thé réduit l’anxiété

La caféine du thé améliore l’humeur et réduit l’anxiété 30 à 60 min après l’ingestion de boissons caféinées. Le thé est capable d’apaiser un individu stressé. En effet, le stress se manifeste par un resserrement des vaisseaux sanguins, notamment des extrémités. On repère l’état de stress grâce au syndrome bien connu des mains moites et froides.
Une autre raison de considérer le thé comme une boisson anti-stress tient au fait que généralement, boire une tasse de thé fait partie des bons moments. Le thé est un moyen de faire une pause, de se déstresser en toute convivialité, de prendre son temps. Dans ce cas, le thé n’a pas une action physiologique sur le stress mais purement psychologique, ce qui n’est pas négligeable.

La théanine, un acide aminé se trouve dans le thé, joue un rôle important dans le stress : il module les niveaux de dopamine et de sérotonine, augmente la mémoire, améliore la capacité d’apprentissage et affecte les émotions.

Le thé améliore aussi la vigilance

La consommation de thé est associée à une augmentation rapide de la vigilance et à un traitement rapide de l’information par le cerveau. S’il est pris régulièrement, il évite les baisses de vigilance et de performance dans la journée. Cela est dû à la caféine qui a un puissant effet sur le système nerveux central, le cœur et le foie. Elle stimule l’esprit et favorise la contraction musculaire. Elle a aussi une action diurétique.

Une pause thé est donc un excellent moyen de réveiller son corps et son esprit dès le matin au petit déjeuner ou pendant la journée de travail. Elle permet de se relaxer et de se délasser. Les flavonoïdes bénéfiques pour la santé sont présents aussi bien dans le thé normal ou sans caféine. Ce sont certainement eux qui provoquent une vasodilatation des vaisseaux capillaires, d’où un effet relaxant.

Les effets du thé sur l’absorbtion du fer
Les feuilles de thé contiennent des quantités appréciables de composés qui possèdent de puissantes propriétés antioxydantes, appelés polyphénols.

Les polyphénols contenus dans les feuilles de thé se lient au fer provenant de l’alimentation (la viande en particulier) et le bloquent dans l’intestin en formant des complexes insolubles, ce qui l’empêche d’être absorbé. Le fer des aliments existe sous deux formes : la forme hémique est mieux absorbée par l’intestin que la forme non hémique qui provient de la nourriture animale (œufs, viande, volaille, poisson).

Il est donc conseillé de boire le thé en dehors des repas pour ne pas gêner l’absorption du fer. Cela est particulièrement indiqué pour les végétariens dont l’apport ferrique dans l’alimentation est plus faible, surtout à cause du manque de viande.

Ce conseil est également valable pour les personnes ayant un risque de déficience en fer tels que les femmes enceintes et les enfants. Ces catégories de personnes devraient même avoir recours à des suppléments de fer pour compenser celui qui aura été séquestré par les polyphénols du thé.

Une autre solution existe : ajouter du lait ou du citron (source de vitamine C) dans le thé afin de saturer ses ions, ainsi le fer restera libre et sera absorbé plus facilement. L’acide ascorbique présent dans le citron a le pouvoir d’inhiber l’activité chélatrice du fer en modifiant le pH du thé. Le lait agit différemment : les polyphénols du thé se lient aux ions dérivés du lait, ils ne sont donc plus disponibles pour lier le fer.

Les polyphénols du thé, grâce au noyau catéchol, sont de puissants chélateurs d’ions métalliques. Ils diminuent par exemple le niveau d’ions ferriques et ferreux libres dans la cellule. Ces ions sont indispensables pour la formation de radicaux d’oxygène libre.
Cet effet du thé sur l’absorption du fer peut être négatif pour les personnes atteintes d’anémie mais il peut être positif pour celles qui mangent trop de fer, puisque le fer superflu cause des dommages qui conduisent au cancer et autres maladies de cœur.
Un phénomène de société nous a montré que, dans les pays industrialisés, l’homme consomme beaucoup plus de viande rouge. Cette dernière est riche en fer et cela entraîne donc une augmentation de la fréquence des maladies chroniques où le stress oxydatif pourrait jouer un rôle. De plus, il semblerait que les femmes soient mieux protégées face à ce danger, cela grâce à leur menstruation.

Boutique Biologiquement.comLes bienfaits du thé vert bio

  Posté par the       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Un allié pour la peau et l’acné (le thé vert bio antioxydant naturel puissan)t.

Le docteur Gan-Wong de l’Académie Américaine de Dermatologie a prouvé en 2003 que lorsqu’une crème était composée à 3% de thé vert, elle exerçait une action curative sur l’acné. Elle serait aussi efficace que certaines crèmes bien plus chimiques et avec des effets secondaires, comme le dessèchement de la peau. Avec le thé vert, exit les effets secondaires et bonjour le naturel ! Les bienfaits ont commencé à apparaître au bout de 12 semaines. C’est déjà une habitude dans les pays asiatiques, notamment la Chine, où la consommation de thé vert est habituelle pour éviter les boutons.

Les bienfaits du thé vert bio
Les bienfaits du thé vert bio

Une réduction des risques de maladies cardiovasculaires

Une étude japonaise a évalué 12 251 adultes entre 65 et 84 ans. En comparaison de ceux qui buvaient moins d’une tasse de thé par jour, les gens qui en buvaient au moins sept tasses diminuaient leurs risques de succomber à une maladie cardio-vasculaire de 75% ! La baisse du risque de cancer colorectale était quand à lui de 31%.
La raison avancée serait la forte présence de polyphénols, des antioxydants.
Une aide pour une meilleure santé cérébrale

Carol Greenwood, spécialiste canadienne en matière de santé, explique que le thé aurait une incidence directe sur la préservation de la santé cérébrale et la réparation des cellules endommagées. Sylvia Mandel, du centre Eve Topf sur les maladies neurodégénératives en Israël, a quant à elle montré que le thé favorisait le bon fonctionnement des neurones et rejoindrait ainsi les conclusions de Carol Greenwood.
Il réduirait les risques de démences et d’autres maladies dégénératrices, telles que la maladie d’Alzheimer et Parkinson. Comme pour les maladies cardiovasculaires, ce serait la présence des polyphénols qui en serait la raison.

Réduire le stress

Contrairement à ce que l’on pense souvent, le thé contient de la caféine, mais en dose beaucoup moins importante que dans le café. Il contient en plus de la théanine, qui crée une sensation d’apaisement et qui réduit donc les effets stimulant de la caféine. Il ne faut néanmoins pas croire que la théanine nous donne envie de dormir. Elle influence deux neurotransmetteurs (dopamine et serotonine) présents dans le cerveau et qui sont responsables de la sensation de bien-être.
Réduire les risques de cancer ou aider les patients cancéreux

Le thé vert est aussi conseillé en cas de cancer. Il a été montré que la théanine augmente l’effet des médicaments contre le cancer sur les tumeurs, mais pas sur les tissus où ils ne sont pas nécessaires. Après des études faites au Japon, où la consommation de thé vert est assez importante, il permettrait de réduire la fréquence des cancers de l’estomac, du poumon, du foie, du pancréas, du sein, de la prostate et de l’œsophage.
Pour finir, c’est en 1994 qu’une étude a été publiée dans la revue de l’Institut National du cancer américain qui montre que le thé vert a un effet positif sur l’hypertension mais pas sur la pression artérielle normale.

Boutique Biologiquement.comLes vertus et bienfaits du thé vert, du thé blanc et du Oolong

  Posté par the       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 3/5]

Un peu de thé vert bio antioxydant naturel puissant tous les jours éloigne le médecin pour toujours !

« Avec une saveur amère, le thé aide l’esprit, combat la fatigue, stimule le corps, réduit le poids, stimule la vision. » C’est ce que l’on peut lire dans le Shen Nong Ben Cao Jing , le plus ancien ouvrage chinois traitant des plantes médicinales écrit au début de notre ère, durant la dynastie Han.
Les vertus du thé : que disent aujourd’hui les scientifiques ?
Ce que la médecine chinoise a mis en évidence, de façon pragmatique, il y a bien longtemps, est maintenant prouvé scientifiquement.
Oui, le thé, en particulier les thés non fermentés (le thé vert et le thé blanc) ou faiblement fermentés (Oolong ou Wu long) possèdent des vertus médicinales incroyables.
Voici un très bref aperçu des études les plus récentes sur les bienfaits du thé.
Les polyphénols antioxydants du thé.

Les vertus et bienfaits du thé vert, du thé blanc et du Oolong
Les vertus et bienfaits du thé vert, du thé blanc et du Oolong

– Une des raisons des nombreuses vertus du thé est sa teneur en polyphénols antioxydants. Dans les thés verts, les thés blancs et les thés bleu-vert (Oolong ou Wu long) les polyphénols majeurs sont appelés catéchines (épicatéchine, épigallocatéchine ou EGCG).
Découverte dans les fruits de l’acacia à cachou (Acacia catechu) d’où son nom, la catéchine est une molécule de la famille des flavonoïdes (polyphénols). Puissants antioxydants, les catéchines aident à prévenir de nombreuses maladies.
Voici quelques-uns des nombreux effets bénéfiques prouvé scientifiquement des thés verts, thés blancs et thés bleu-vert (Oolong ou Wu long) sur la santé :
– Actions anticancéreuses, notamment pour les cancers du sein, de la prostate (13,14), de l’estomac (, du colon et de la peau . Concernant le cancer du poumon, l’effet protecteur du thé vert est controversé.
– Réduction de l’hypertension et prévention de l’athérosclérose et maladies cardio-vasculaires .
– Diminution du mauvais cholestérol (LDL-cholestérol,).
– Activité « brûle graisses », en stimulant la lipolyse l’utilisation des graisses par les adipocytes (cellules graisseuses) matures et antiobésité, en inhibant le développement de nouveaux adipocytes .
– Renforcement de la densité osseuse.
– Protection contre les caries dentaires.
– Lutte contre le vieillissement de la peau, prévention de l’apparition et réduction des rides et ridules (inhibition des enzymes qui dégradent l’élastine et le collagène).

– Réduction de la glycémie (taux de sucre dans le sang) et du risque de diabète de type 2 .
– Diminution du risque d’arthrite et de polyarthrite rhumatoïde.
Dans la médecine traditionnelle chinoise, le thé blanc est conseillé aux personnes qui souffrent d’arthrose, d’ostéoporose, de diabète ou de problèmes cardio-vasculaires.
Aujourd’hui, les polyphénols du thé sont des candidats prometteurs pour le traitement des cancers.
La théanine.
L’autre molécule active du thé et dont l’effet est bénéfique pour la santé est la théanine. Elle est présente dans tous les thés (thés verts, thés blancs, thés noirs, Pu er, Oolong).
Des études en laboratoire ont démontré les effets suivants :
– Réduction du stress mental et physique.
– Effet relaxant.
– Protection des neurones (cellules du cerveau).

Boutique Biologiquement.comLes bienfaits du thé vert bio

  Posté par the       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Découvrez comment le thé vert peut à la fois vous protéger du cancer, du cholestérol, du surpoids, du vieillissement de la peau…
Quel type de thé vert se préparer? Découvrez leurs origines et leurs saveurs…

Le « camélia sinensis » est à l’origine de tous les thés, entre les thés verts, les thés noirs, les semi-fermentés, les blancs, les fumés, les parfumés, il en existe environ 3000 variétés à travers le monde. Les 3 principaux producteurs et exportateurs de thé sont l‘Inde, la Chine et le Sri-Lanka. Le thé quel qu’il soit est beaucoup plus sain pour la santé que le café et apporte à l’organisme une multitude de bienfaits. Mais de tous les thés c’est le thé vert qui est le plus réputé et qui possède le plus grand nombre de propriétés car celui-ci contrairement aux thés fermentés, semi-fermentés, fumés, n’a subit aucune transformation et garde donc ainsi toutes ses vertus.

Le thé vert est un breuvage ayant des vertus très intéressantes sur la santé Le thé vert suscite un vif intérêt chez les chercheurs et dans le public suite à des résultats d’études épidémiologiques montrant que les taux de cancer étaient moins élevés chez les Chinois, les Coréens et les Japonais qui boivent souvent du thé vert.

Les bienfaits du thé vert bio
Les bienfaits du thé vert bio

Le thé vert est très populaire au Japon et il y aurait moins de cancers de l’estomac, du foie, du pancréas, du sein, du poumon, de l’œsophage et de la peau chez les personnes qui boivent du thé vert. Et en effet, des chercheurs ont pu démontrer que le thé vert agissait comme un antioxydant et pouvait neutraliser des processus cancérigènes.

Une étude portant sur plus de 40 000 hommes et femmes conclut que ceux et celles qui consomment du thé vert en grande quantité tendent à vivre plus longtemps. Cette recherche, qui a été publiée dans le journal de l’Association médicale américaine, révèle que la consommation de thé vert contribue aussi à la réduction des problèmes cardiaques.

Plus précisément, les personnes qui boivent plus de cinq tasses de thé vert par jour augmentent leur espérance de vie en réduisant de 16 % le risque de faire face à un problème cardiaque. Il semble que les composés antioxydants présents dans le thé vert seraient à l’origine de ces bons résultats.

Par ailleurs, le thé vert aurait aussi un effet antibiotique et antigrippal et préviendrait les maladies coronariennes en réduisant la tension artérielle.

Des chercheurs de Hong Kong viennent de démontrer que le thé vert, l’une des boissons les plus consommées au monde permettrait de protéger les os, voire même de prévenir la survenue de l’ostéoporose, une maladie qui touche des millions de personnes dans le monde !

Et ce n’est pas tout… On peut aussi donner du thé aux enfants : Certes, le thé comprend 20 mg de caféine pour 100 ml. Mais de nombreux aliments contiennent de la caféine, par exemple le chocolat. On admet généralement que la quantité maximale de caféine recommandée pour les enfants est de :
-45 mg par jour pour les enfants âgés de 4 à 6 ans,
-62,5 mg par jour pour les 7 à 9 ans
-85 mg par jour pour les 10 à 12 ans.

Il faut également savoir qu’une canette de cola contient environ 45 mg de caféine, qu’une boisson énergisante en contient environ 80 mg et qu’une tablette de chocolat en contient 10 mg. On voit donc qu’une tasse de thé vert contient beaucoup moins de caféine qu’une boisson au cola…
Alors, pourquoi s’en passer ? Avez-vous déjà goûté au thé vert ? Essayez, et constatez vous-mêmes les bienfaits.

La composition pour 100 gr de thé vert est :

vitamine C 300 mg
vitamine E 100 mg
vitamine B 11 mg
provitamine A 15 mg
poly phénols 35 %
chlorophylle 1 %
théine (caféine) 3 %

Les vertus du thé vert sont donc les suivantes :

augmentation de la vigilance ;
stimulation de l’intellect ;
action vasodilatatrice ;
action diurétique ;
action anti-infectieuse ;
action contre la diarrhée ;
réduction des méfaits du tabac ;
prévention de la carie dentaire et de la parodontite ;
action amaigrissante ;
stimulation du système immunitaire ;
action préventive contre le cancer ;
prévention des maladies cardio-vasculaires ;
céphalée ;
vieillissement ;

Posologie et recommandations :

1 tasse par jour pour une action stimulante ;
3 tasse par jour pour avoir les bienfaits. Mais cette posologie peut aller jusqu’à 10 tasses selon les cas. Pour bien préparer votre thé il est recommandé de ne pas verser dessus une eau bouillante ce qui ôterait certaines qualités du thé.

Le thé peut être aussi utilisé en usage externe par exemple un sachet de thé vert peut être, une fois refroidi, appliqué sur les yeux pour les reposer ou atténuer les cernes. Il peut aussi être appliqué sur un zona ou un herpès et on peut l’utiliser dans l’eau de son bain pour bénéficier des ses actions relaxantes.

Les contres indications :

constipations ;
grossesse ;
allaitement ;
insomnie ;
ulcère ;
en cas d’anémie car le thé s’oppose à la assimilation correct du fer dans l’organisme et il est donc fortement déconseillé de boire du thé lors des repas ;
incompatible avec le ginseng car le thé neutralise tous les effets tonifiants de celui-ci ;
incompatible avec différents médicaments car il s’oppose avec efficacité à certaines substances médicamenteuses ; Un excès de thé peut provoquer selon les personnes sensible à la théine :
palpitation cardiaque ; céphalée ; acouphène ; vision trouble. Pour déthéiner le thé rien de plus facile, il faut tout simplement jeter la première infusion après 1 à 2 minutes puis refaire infuser à nouveau avec une nouvelle eau, la théine se diffuse très rapidement dans l’eau lors des toutes premières secondes de l’infusion.

Boutique Biologiquement.comLes vertus du thé bio

  Posté par the       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le thé est un aliment diététique utilisé depuis longtemps pour les bienfaits de ses éléments comme …
– Son tannin
– Sa caféine
– Ses vitamines
– Son fluor
– De nombreux autres éléments …
Le thé et notre santé

– Le tannin tuerait les bactéries et le virus de la grippe, limiterait les mutations, réduirait les tumeurs et ainsi l’incidence du cancer, réduirait l’oxydation, diminuerait le cholestérol, inhiberait l’augmentation de la pression sanguine et l’augmentation de la glycémie, lutterait contre les bactéries cariogènes, empêcherait la mauvaise haleine …
La caféine (= théine) stimulerait l’état d’éveil en excitant les centres nerveux, aurait une action diurétique et renforcerait la fonction cardiaque …

– La vitamine A, perdue en grande partie lors du traitement du thé, est liposoluble et donc présente, modestement, dans l’huile aromatique de votre liqueur. Cette vitamine préviendrait contre la cécité et jouerait un rôle dans la croissance.

– Les vitamines du groupe B sont très solubles dans l’eau et favorisent le métabolisme des hydrates de carbone. La B1 entretiendrait le système nerveux, le coeur et l’appareil digestif. La B2 aurait une action générale sur les tissus. La vitamine B5 serait nécessaire au bon état de la peau, des muqueuses et des cheveux. Les vitamines B3 et B11 renforceraient le métabolisme lipidique de l’organisme.
– La vitamine C, surtout présente dans le thé vert car elle disparaît lors de la fermentation, stimulerait les défenses de l’organisme …

– La vitamine E, surtout présente dans le thé d’Inde et de Ceylan, aurait une action anti-oxydante et régulatrice du vieillissement …
– La vitamine P serait très importante pour la résistance de la peau, les cheveux et renforcerait les tissus sanguins.
– La chlorophylle désodoriserait.
– Les polioses abaisseraient la glycémie et aideraient au traitement du diabète.
– Les flavonols renforceraient les parois vasculaires et augmenteraient l’élasticité des vaisseaux sanguins.
Le fluor empêcherait le développement des caries.

– Boire plus de deux tasses de thé par jour diminuerait le risque de développer une cirrhose ou une autre maladie chronique du foie, si l’on y est exposé du fait d’un surpoids, d’un alcoolisme ou d’un diabète.

Le thé posséderait un enzyme anti-coagulant assurant la fluidité du sang, ralentirait l’assimilation des sucres et graisses, combattrait les effets de l’alcool (un thé fort dégrise), contrôlerait l’hypertension, empêcherait les intoxications alimentaires, maintiendrait une juste hydratation du corps, éliminerait de 20 à 30% du strontium 90 (radioactivité, retombées radioactives) contenu dans l’organisme et préviendrait partiellement l’absorption de radiations, par son action antioxydante, il protégerait des attaques cérébrales, etc.
Approfondissez ce thème en découvrant un thé réputé par les Japonais comme permettant de lutter contre l’hypertension : le Gabalong !

Bien entendu il faut replacer le thé dans son contexte “naturel” et garder à l’esprit qu’il fut, et demeure, un élément de la phytothérapie chinoise. Or celle-ci est plus préventive, plus quotidienne que notre médecine occidentale actuelle qui traite le mal lorsqu’il s’est déjà manifesté. Autrement dit le thé, produit diététique et non médécinal, ne vous fera pas maigrir si vous mangez trop de gâteaux, ou ne vous guérira non plus, malheureusement, d’une maladie. Par contre, allié à un mode de vie sain, il vous aidera à garder et stimuler votre capital santé.

Boutique Biologiquement.comLe thé vert bio : le brûle graisse traditionnel

  Posté par the       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le thé vert bio antioxydant naturel puissant stimule la thermogenèse, accélérant la consommation des graisses, qui sont brûlées pour produire de l’énergie.

Par ailleurs, il inhibe des enzymes digestives, les lipases, dont le rôle est de dégrader les triglycérides, entraînant probablement ainsi une diminution de la digestion des graisses et de leur accumulation dans le foie et les autres régions du corps.
Le thé vert contient de puissants antioxydants, des polyphénols (des catéchines) et des flavonoïdes. Le galate d’épigallocatéchine (EGCG) est le plus puissant d’entre eux. Il est également riche en théophylline, théobromine, caféine, théine et vitamine C.

Le thé vert bio : le brûle graisse traditionnel
Le thé vert bio : le brûle graisse traditionnel

Un usage traditionnel

Le thé vert a été consommé à travers les âges en Inde, en Chine, au Japon et en Thaïlande. Les médecines traditionnelles chinoise et indienne ont utilisé le thé vert comme un stimulant, un diurétique, un astringent et pour améliorer la santé du cœur. D’autres usages traditionnels du thé incluent le traitement des flatulences, la régulation de la température du corps et du sucre sanguin, pour favoriser la digestion et améliorer le processus mental.

Augmenter la thermogenèse

Des chercheurs de l’université de Genève ont démontré que le thé vert a des propriétés thermogéniques et qu’il favorise l’oxydation des graisses. L’extrait de thé vert a provoqué un accroissement de 4% de la dépense d’énergie en 24 heures qui peut être traduite par une augmentation de 35 à 43 % de la thermogenèse quotidienne. Cette étude a porté sur 10 jeunes hommes en bonne santé. Ceux qui ont pris l’extrait de thé vert ont dépensé 266 calories de plus chaque jour que ceux sous placebo. Le thé vert a donc le potentiel d’influer sur le poids 1. Dans le même temps les lésions provoquées par les radicaux libres sur leur cholestérol LDL (un facteur de risque de maladie cardiovasculaire) ont été diminuées de façon notable.
On a cru pendant un certain temps que l’effet thermogénique du thé vert était du à son seul contenu en caféine. Mais ce n’est pas le cas et les chercheurs n’ont pas obtenu cette augmentation de la dépense d’énergie avec une quantité de caféine similaire à celle contenue dans le thé vert. En fait, cet effet est dû aux catéchines et, plus particulièrement à la plus puissante d’entre elles : l’EGCG qui agit de façon synergique avec la caféine. L’EGCG a une puissance antioxydante 100 fois plus importante que celle de la vitamine C et 25 fois plus importante que celle de la vitamine E. Une tasse de thé vert fourni 10 à 20 mg de polyphénols.
Le thé vert, un thé non transformé
Le théier ou camella sinensis, est une plante de la famille des camélias. La variété des thés dépend du sol, du climat et, surtout, de son mode de préparation. Le thé vert ou thé vierge, résulte d’une préparation spécifique. C’est un thé non transformé constitué de feuilles traitées à la vapeur puis séchées. Les feuilles destinées au thé vert sont récoltées jeunes, rapidement séchées et roulées avant que la fermentation ne puisse se déclencher. Ses propriétés nutritives sont supérieures à celles des thés transformés et il est particulièrement riche en polyphénols, de puissants antioxydants.

Le thé vert favorise la perte de graisse

Le thé vert favorise la perte de graisse mais aussi spécifiquement la perte de graisses viscérales qui s’accumulent dans les tissus tapissant la cavité abdominale et entourant les différents organes. Cette accumulation de graisse est fortement associée à une augmentation du risque de syndrome métabolique et de diabète de type II. Des études suggèrent que les catéchines, la caféine et la théanine du thé vert favorisent la perte de graisse en inhibant les lipases gastriques et pancréatiques responsables de la digestion des triglycérides et la synthétase dont la mission est de synthétiser des acides gras dans une forme permettant qu’ils soient stockés dans les cellules adipeuses.

Pour évaluer l’effet des catéchines sur la réduction de la masse grasse et la perte de poids, 35 Japonais ont bu pendant trois mois soit une bouteille de thé oolong fortifié avec un extrait de thé vert contenant 690 mg de catéchines soit une bouteille de thé oolong avec seulement 22 mg de catéchines. Dans le même temps, ils suivaient le même régime alimentaire. La plus forte de dose de catéchines a induit une plus forte perte de poids (3,1 kg versus 1,4) et leur BMI (index de masse grasse), leur taille et la masse grasse totale avaient davantage diminué 2. Ils ont aussi perdu davantage de masse grasse.

Le thé vert diminue la glycémie

Lorsque l’on consomme des glucides complexes (amidons), l’enzyme amylase est nécessaire pour les dégrader en sucres simples capables d’être absorbés par la circulation sanguine. Or, les polyphénols du thé vert contribuent à inhiber l’activité de l’amylase, limitant ainsi l’absorption intestinale des glucides. Ceci se traduit par une diminution de la glycémie et de la réponse insulinique. Une simple tasse de thé suffit à obtenir une réduction de 57 %. Par ailleurs, l’extrait de thé vert (200 à 500 mg de catéchines de thé) réduit l’élévation normale de glucose et d’insuline produite par l’ingestion de 50 g d’amidon.
Les polyphénols du thé vert diminuent également de façon importante l’absorption du sucre par les intestins avant son transfert dans la circulation sanguine. Cela pourrait expliquer l’effet indéniable du thé vert sur la perte de poids.

Le thé vert semblerait améliorer la tolérance au glucose et la sensibilité à l’insuline chez des sujets diabétiques. Lorsque l’on a donné du thé vert pendant 12 semaines à des rats diabétiques, leurs niveaux de glucose, d’insuline, de triglycérides et d’acides gras libres sanguins étaient plus bas que ceux d’animaux témoins. La capacité de leurs adipocytes à réagir à l’insuline et à absorber le sucre sanguin a été augmentée.

Le thé vert augmente le destockage des graisses

Dans les cellules musculaires, la capacité à brûler plus de graisse se traduit par une réduction du rythme auquel le glycogène (la forme de stockage des hydrates de carbone) est utilisé et permet d’allonger la durée des exercices physiques. Le thé vert accélère la capacité des cellules musculaires à prendre et à brûler des acides gras, donc à dégrader les graisses. Cela pourrait aussi expliquer en partie que le thé vert aide à perdre du poids.